Les rééducations classiques

Les rééducations classiques doivent être entendue comme étant celles

  • qui visent à modifier un état ou une symptomatologie
  • qui agissent sur le psychisme par le rapport de l'intervenant avec l’élève.

Le travail de rééducation peut se faire dans le cadre d'un groupe d'enfants en atelier, ou en individuel. C'est la problématique de l'enfant, sa capacité à supporter une relation individuelle qui détermine le choix. Une rééducation particulière venant à son heure permet de parfaire le travail d'unification de la personnalité en s'intéressant à un problème particulier relevant de sa spécialité. A partir de l'observation et du testing, mettant en évidence tant les déficiences que les potentialités de l’enfant, le rééducateur élabore un programme précis de prise en charge individuelle.

A titre d'exemples ...

Football
Activité de 2 heures. Elle est travaillée de manière à apprendre la rigueur, comme dans un club.
Les enfants ne se contentent pas de jouer au football mais passent par un échauffement, suivi d’un entrainement technique et tactique, pour finir par le plaisir d’un petit match. La conception de l’activité permet à l’enfant d’améliorer ses capacités par le travail. Nous essayons de faire comprendre aux enfants que le résultat dépend de l’effort fournit et qu’il est nécessaire d’avoir beaucoup de volonté pour être fort dans un domaine.
Tennis
Le tennis est intéressant pour nos enfants car il développe la capacité de manipulation par l’habilité à tenir une raquette.
Cela permet l’apprentissage de la perception du corps dans l’espace en incluant le prolongement de la raquette. Au travers des nombreux coups variés nous tentons d’apprendre aux enfants l’impact que peut avoir un acte sur un autre. Une caractéristique du tennis est qu’il peut se jouer en duo. On en profite pour apprendre tout doucement à un enfant le jeu en (petite) équipe.
Hockey
Le hockey est un sport qui travaille énormément l’endurance et même la résistance par son exigence physique.
L’entièreté du corps est utilisé, ce qui est apprécié pour améliorer les capacités psychomotrices des enfants. Nous utilisons surtout le hockey pour une règle assez particulière et unique : on ne peut utiliser qu’un seul côté du cross. Grâce à cette règle, l’enfant doit respecter une consigne importante et cela malgré sa difficulté. Car si une passe vers la gauche est simple, celle vers la droite forcera l’enfant à un déplacement de presque 180° pour la réaliser. Ainsi nous travaillons avec l’enfant sur, d’une part, l’acceptation des consignes et le respect de celles-ci, et d’autre part, sa capacité de compréhension, de raisonnement et d’adaptation face à un problème.
Volley
La pratique du volley est très enrichissante pour l’enfant. Parce que c’est un des rares sports où la balle ne peut pas toucher le sol et parce que les règles du jeu obligent l’enfant à être collectif.
Il est impossible de joueur sans ses partenaires, on peut donc travailler de manière optimale la solidarité, la cohésion et l’esprit d’équipe. Ceci se combine très bien avec le tennis en double. Les enfants doivent s’entraider, se parler, se comprendre et former une unité pour gagner. Ce que les enfants apprennent au volley est une base pour les autres sports d’équipe. De plus, la pratique du volley est exigeante physiquement, elle demande beaucoup de souplesse et de tonicité pour rattraper les balles, parfois dans des positions complexes. La variété n’est pas négligée, on veut éviter trop de mouvements répétés en peu de temps pour ne pas éreinter les articulations trop utilisées.
Handball
Le handball fait progresser les enfants au niveau psychomoteur.
Ce sport demande beaucoup de coordination puisqu’on joue avec les mains, qu’on se déplace beaucoup de manière variée (déplacements latéraux) et que l’on utilise l’entièreté de son corps pour faire mur en défense. Les enfants sont donc confrontés à la maîtrise de leur corps dans l’espace. Nous insistons beaucoup sur l’importance de chaque joueur, leur rôle est différent. Cela nous permet de valoriser les enfants sur leurs qualités intrinsèques en leur donnant le poste adéquat. On peut leur expliquer plus facilement le principe de complémentarité, ils ne sont pas en compétition pour être le meilleur.
Basket
Le basket est le sport idéal pour dissocier chez l’enfant le visuel du moteur.
Pour jouer au basket il faut être capable de dribbler, courir, shooter sans jamais regarder la balle. Inévitablement l’enfant travail son toucher, son anticipation et son habilité. C’est le seul sport où l’on doit jouer des deux mains ce qui est excellent pour l’équilibre et l’harmonie du corps. A travers cette discipline nous abordons la reconversion, la capacité des enfants à suivre deux instructions en fonction du milieu. On va demander à l’enfant d’appliquer des consignes quand il est en attaque mais on va lui demander un changement radical de comportement une fois qu’il défend. Il travaille ainsi son adaptation, sa compréhension du milieu et le respect des consignes.
Badminton
Le badminton a surtout été mis en place pour son exigence physique. Le badminton est le sport où la dépense énergétique est la plus élevée.
C’est très intéressant pour les plus actifs de nos enfants qui semblent inépuisables. Ceci s’explique d’une part par la vitesse du jeu et aussi par la mobilité et la rapidité des mouvements extrêmement variés. On va faire progresser également l’enfant sur son acuité visuelle car le volant n’est pas visible à grande vitesse. La dissociation entre la vision et le placement de son corps va être plus complexe. L’attention de l’enfant sur le jeu doit être permanente.
Bowling / Pétanque
L’intérêt du bowling et de la pétanque réside dans l’image qu’il véhicule.
Le plaisir de faire une activité ensemble sans pression ni compétition. On peut ainsi indirectement travailler sur l’acceptation de la défaite dans les autres sports. L’enfant découvre le plaisir du jeu et replace l’importance de la participation devant l’importance de gagner. Ils apprennent la satisfaction personnelle et se reconcentrent sur eux plutôt que sur les autres. On en profite également pour améliorer leur psychomotricité et leur concentration puisque ce sont deux sports où la visée est primordiale. C’est d’autant plus facile que la dépense physique est moindre.
Tennis de table / Spirobole
Le tennis de table ainsi que le spirobole sont des sports où la technique s’acquière par un grand contrôle de soi.
On apprend à l’enfant à gérer ses frustrations, sa colère ou son envie débordante. Ce sont des sports d’adresse ou la puissance à tendance à aller de pair avec l’erreur. Par cette pratique, les enfants apprennent à se canaliser, à se maîtriser pour réussir.
Parachute
Le parachute est un outil intéressant pour sa polyvalence.
On l’utilise pour améliorer l’apprentissage d’habilités perceptuelles, sociales et physiques. Il n’y a pas de compétition entre les joueurs mais juste de la coopérativité, idéal pour apprendre à travailler ensemble. Il n’y a pas de perdant ni de gagnant, ils apprennent l’échec ou la réussite en groupe. On développe également leur sens du rythme et leur langage par des jeux spécifiques.
Frisbee
Le frisbee a été mis en place pour travailler à distance avec les enfants.
Ils ont habituellement besoin de proximité et de cadre pour éviter les débordements. Avec ce jeu, nous les obligeons à respecter une consigne simple et cela sans être à côté d’eux. Le frisbee facilite cette apprentissage par le fait qu’il n’y a pas de contact entre les joueurs, les dérives sont donc moins susceptibles d’arriver.
Vélo / Trotinette
En apprenant à tous nos enfants à faire du vélo, cela permet par la suite un travail d’autonomie dans le cadre de balades extérieures (ex : nos aînés vont faire des courses à vélo). On met ainsi en pratique les connaissances du code de la route apprises au Collège. Les plus jeunes commencent par la trottinette.
Balle au prisonnier
Pour gagner il faut une certaine organisation avec du rythme et un bon esprit d’équipe.
Nous intervenons le moins possible dans le jeu pour observer les réactions des enfants, leur capacité à réagir et à interagir. C’est l’occasion de voir s’ils mettent bien en application ce qu’ils ont appris à travers les autres disciplines.
Psychomotricité
C’est à travers la psychomotricité que l’enfant va stimuler ses processus de développement global.
La motricité, l’intellect, le langage et la relation. Par ce biais, on l’éveillera au développement de nombreuses compétences sociales et personnelles telles la confiance en soi, la compréhension et l’application des consignes, le travail de la motricité, de l’équilibre et du tonus, mais aussi l’importance du respect, de l’écoute de soi et des autres, la découverte de son corps, de l’espace et du temps et l’amélioration de l’attention et de la concentration.
Kicker
On utilise le kicker exclusivement pour sa forme ludique.
Néanmoins, la motricité nécessaire pour le kicker est particulière, voir unique. Les deux mains sont utilisées en même temps. Elles doivent être réactives mais aussi bien coordonnées. Il est intéressant de pouvoir constater chez certains enfants une différence de motricité entre le haut et le bas du corps. On peut alors travailler les lacunes de chacun.
Piscine
L’activité piscine permet en premier lieu de dépasser ses craintes dans un autre milieu.
L’enfant tente de nouvelles expériences et sensations dans l’eau. Sa conception du corps dans l’espace doit également être revue. Pour les plus habitués, les différentes nages sont apprises, avec la difficulté de la coordination des mouvements, l’apprentissage de la flottaison, de la tête sous l’eau. Pour les plus grands, nous les invitons à passer chaque brevet afin qu’ils soient conscients du résultat des efforts fournis. Un moment de détente et de défoulement est toujours offert en fin de séance.
Bricolage
Le bricolage vise à améliorer la créativité de nos enfants.
C’est également une belle façon d’exprimer et d’améliorer leur confiance en eux. C’est aussi une continuité des apprentissages plus scolaires telles que la découverte des couleurs, des formes géométriques, des volumes et des perspectives. Les activités manuelles ont cette vertu d’apprendre aux enfants à créer avec leurs mains. Ils gagnent en dextérité.
Promenade
Les promenades permettent les découvertes.
Elles peuvent être ludiques (avec des jeux divers), sportives (randonnée, chasse au trésor, course d’orientation) ou pédagogiques (sortie scientifique, herbier). Au travers de ses sorties, nous apprenons aux enfants la conduite à adopter à l’extérieur. Ils étudient les questions de sécurité (traverser une route, chemin sinueux, boueux,…) mais aussi les règles de politesse (saluer les gens, ne pas bloquer un passage,…) et le maintien générale (regarder devant soi, porter la chemise dans le pantalon, bien serrer sa ceinture,…). On fait grandir les enfants dans la société.
Dessin / Coloriage
Les coloriages sont importants pour les enfants. Cela les aide à s’apaiser, à se reconcentrer sur eux.
Outre le côté artistique, c’est aussi un formidable moyen de communication. Ils ont accès au matériel toute la journée. Nous sommes attentifs à voir quel jeu de couleurs ils utilisent, s’ils ont tendance à être réaliste ou sont davantage dans l’imaginaire. C’est très important de savoir comment l’enfant voit le monde, l’interprète et le comprend en fonction de ce qu’il vit dans l’instant présent. Le coloriage et le dessin notamment permettent cette analyse.
Jeux de sociétés / Puzzle
Le jeu est le prétexte pour l’acquisition des 4 apprentissages fondamentaux
LE SAVOIR, grâce à l’échange avec l’adulte, c’est une occasion unique d’apport de connaissances dans tous les domaines. LE SAVOIR-FAIRE, avec la pratique, la mise en oeuvre et le geste. LE SAVOIR-ÊTRE, avec l’apprentissage d’un comportement permettant l’intégration dans le monde. LE VOULOIR-FAIRE, car sans envie, il ne peut y avoir d’apprentissage et d’évolution. Le puzzle est aussi un outil indispensable pour le développement de l’enfant. Il oblige à utiliser les deux hémisphères, ce qui accroit ses aptitudes et ses facultés. On va énormément travailler le raisonnement, sa capacité d’analyse et de déduction. On va l’obliger à avoir une véritable réflexion. Il va également travailler sa motricité fine et pour les enfants plus turbulents, leur apprendra la patience, inévitable pour avoir un résultat. On les laisse généralement seul face au problème, ils apprennent par essais-erreurs et sont ainsi remplis de fierté quand ils finissent. C’est important pour la confiance en soi.
Danse
La danse va d’abord développer une autonomie corporelle qui permet aux enfants de devenir maître de leur corps.
Une fois cette base acquise, on peut travailler sur la communication. Les enfants découvrent avec amusement le côté expressif du corps et les interactions possibles. Il est évident qu’on va pouvoir travailler également l’esprit créatif des enfants en laissant libre cours à leur imagination. Les enfants sont très vite capables de choses étonnantes avec de bons outils.
Bibliothèque
Rien de tel qu’une bibliothèque pour parcourir le monde, découvrir, apprendre et se laisser emporter par son imagination.
Les lectures peuvent se faire seul, chacun dans son histoire ou alors une lecture pour tous en favorisant les interactions les un avec les autres, en discutant, en donnant son avis, en échangeant. Les lectures peuvent aussi être musicales ou simplement accompagnées par un fond sonore. On entremêle sons et histoire pour les plonger au maximum dans l’aventure des livres.
Cuisine / Potager
Les enfants sont très pointilleux sur la nourriture, c’est donc tout à fait normal qu’ils s’investissent dans la cuisine.
Nous avons voulus les conscientiser du travail réel qu’il y avait pour obtenir un plat. C’est pourquoi l’activité débute les mains dans la terre avec la culture des fruits et légumes. Outre le fait d’apprendre quelque chose d’utile pour l’avenir, ils découvrent les saveurs, les odeurs mais aussi le travail de la terre. C’est une activité intéressante car il faut un subtil mélange de patience et de persévérance, deux qualités difficiles à maîtriser pour nos enfants. En plus, on travaille sur deux tableaux. Dans un premier temps nous nous salissons les mains avec le travail dans le potager et dans un deuxième temps il y a un changement radical puisqu’en cuisine l’hygiène doit être irréprochable. Cela nous donne un contraste intéressant pour les enfants et la compréhension du milieu de vie.
Nettoyage
Faire participer les enfants au nettoyage permet de les confronter à la réalité et de les sensibiliser au travail quotidien.
Ils apprennent à respecter le travail des autres ainsi que le matériel et à comprendre l’importance de l’hygiène. Ils travaillent également leurs capacités puisque le but final est de les rendre autonome. On souhaite qu’ils puissent, une fois adulte, se prendre en charge. Pour cela, il faut qu’ils acquièrent les valeurs nécessaires, qu’ils respectent l’endroit où ils vivent et qu’ils se respectent eux-mêmes.
Logopédie
Après avoir déterminé le niveau de déficit et de compétences des sept fonctions du langage (instrumentale, interactive, personnelle, heuristique, imaginative et informative), élaboration d'un travail sur ces niveaux au travers d’ateliers histoire/conte (bain verbal, expression, imagination et créativité), ateliers préscolaire (apprentissage à travers des jeux: notion de couleurs, formes, grandeurs, chiffres, lettres, classement, sériation, association).
Kinésithérapie / Psychomotricité relationnelle
Rééducation particulière des fonctions spatio-temporelles déficitaires, intégration du schéma corporel, actes d'aide à des thérapeutiques médicales (ex: bronchite) notamment au travers d’ateliers de psychomotricité (éveil et harmonisation corporelle, maîtrise du corps dans différentes positions, unification de son psychisme et de son système nerveux, travail de la respiration, du rythme, travail de la coordination des mouvements et de l’équilibre,…).
Ergothérapie
Apprentissage des notions du réel et du quotidien en vue d’une autonomie de prise en charge personnelle et/ou d’une insertion socioprofessionnelle au travers d’ateliers cuisine, lingerie, courses,…
  • Football
  • Tennis
  • Hockey
  • Volley
  • Handball
  • Basket
  • Badminton
  • Bowling / Pétanque
  • Tennis de table / Spirobole
  • Parachute
  • Frisbee
  • Vélo / Trotinette
  • Balle au prisonnier
  • Psychomotricité
  • Kicker
  • Piscine
  • Bricolage
  • Promenade
  • Dessin / Coloriage
  • Jeux de sociétés / Puzzle
  • Danse
  • Bibliothèque
  • Cuisine / Potager
  • Nettoyage
  • Logopédie
  • Kinésithérapie / Psychomotricité relationnelle
  • Ergothérapie